Rare pied-à-terre au dernier étage

Odéon, PARIS 6e - 46.47 m2


Rare pied-à-terre au dernier étage

ODEON A deux pas de l'Odéon, dans une calme et confidentielle, et dans une belle copropriété du XVIIIe siècle, au cinquième et dernier étage sans ascenseur, appartement traversant de 46,47 m2 Loi Carrez, comprenant une entrée, un séjour, une grande chambre avec coin bureau et dressing, une cuisine aménagée et une salle de douches avec toilette. Possibilité de créer un autre toilette. L'appartement est bon état, plein de charme, spacieux, calme et ensoleillé avec un plan parfait. Triple exposition. Il bénéficie de jolies vues dégagées à l'ouest et à l'est, Appartement rare à la vente.

Honoraires à la charge du vendeur


Quartier Odéon

En dressant la liste des grands noms qui occupèrent le quartier, on est intimidé. Charles Baudelaire est né rue Hautefeuille, Huysmans rue Suger, Sarah Bernhardt rue de l’Ecole de Médecine. C’est dans son superbe atelier de la rue des Grands Augustins que Pablo Picasso a pensé, conçu et peint son monumental Guernica. Enfin l’on ne compte plus les personnages illustres (ou non) qui se sont aventurés dans les salons particuliers de l’étonnant restaurant Lapérouse, qui semble tout droit jailli du dix-neuvième siècle le plus libertin.

Quartier à la fois étudiant et aristocratique, l’Odéon est un vrai point de ralliement. Beaucoup se donnent rendez-vous « sous » la statue de Danton, pour aller dans les nombreux cinémas, ou bien découvrir l’un des  non moins nombreux restaurants. On est à mi-chemin de la Sorbonne et des quartiers plus calmes et bourgeois. Ce quartier est donc une croisée de chemin, un carrefour. C’est d’ailleurs ainsi qu’on l’appelle, ce Carrefour de l’Odéon, menant à l’un des meilleurs théâtres de la capitale.

Quartier gourmand et très vivant, il réserve aussi mille haltes secrètes et charmantes, comme la ravissante rue des Quatre Vents, la secrète rue de l’Hirondelle, les fiers hôtels des rue de Savoie ou Monsieur Le Prince, la percée médiévale de la cour du commerce saint André, construite à flanc de la muraille de Philippe Auguste (dont on aperçoit une tour dans la salle même d’un café !) Ici, il semble impossible de s’ennuyer…

 

La vie du quartier :

Voilà bien un quartier où l’on a envie d’être toujours dehors, tant les rues fourmillent d’enseignes. Un film récent à l’UGC Odéon ; une reprise à l’Action Christine ; un thé chez Mariage frères ; un livre (ou plusieurs !) chez Gibert ; une gourmande halte au Comptoir de l’Odéon, fer de lance de la bistronomie ; un verre aux Editeurs ou au Hibou ; un fier poisson à la Méditerranée, sous les fresque de Cocteau ; et même une étape par le légendaire restaurant Polidor, ou se pressent étudiants et artistes depuis le début du XXe siècle…

 

Incontournable :

Soyez patient et attendez devant ces grilles qui se trouvent au fond de la ravissante rue du Jardinet. Là, derrière, se cache la Cour de Rohan, l’un de plus beaux endroits de Paris : trois cours successives datant du XVIIe siècles, qui semblent une vue inchangé sur le Paris des mousquetaires. Merveilleux !

 


Contacter Anne La Clavière

Partager ce bien


Quartier : Quartier Odéon

En dressant la liste des grands noms qui occupèrent le quartier, on est intimidé. Charles Baudelaire est né rue Hautefeuille, Huysmans rue Suger, Sarah Bernhardt rue de l’Ecole de Médecine. C’est dans son superbe atelier de la rue des Grands Augustins que Pablo Picasso a pensé, conçu et peint son monumental Guernica. Enfin l’on ne compte plus les personnages illustres (ou non) qui se sont aventurés dans les salons particuliers de l’étonnant restaurant Lapérouse, qui semble tout droit jailli du dix-neuvième siècle le plus libertin.

Quartier à la fois étudiant et aristocratique, l’Odéon est un vrai point de ralliement. Beaucoup se donnent rendez-vous « sous » la statue de Danton, pour aller dans les nombreux cinémas, ou bien découvrir l’un des  non moins nombreux restaurants. On est à mi-chemin de la Sorbonne et des quartiers plus calmes et bourgeois. Ce quartier est donc une croisée de chemin, un carrefour. C’est d’ailleurs ainsi qu’on l’appelle, ce Carrefour de l’Odéon, menant à l’un des meilleurs théâtres de la capitale.

Quartier gourmand et très vivant, il réserve aussi mille haltes secrètes et charmantes, comme la ravissante rue des Quatre Vents, la secrète rue de l’Hirondelle, les fiers hôtels des rue de Savoie ou Monsieur Le Prince, la percée médiévale de la cour du commerce saint André, construite à flanc de la muraille de Philippe Auguste (dont on aperçoit une tour dans la salle même d’un café !) Ici, il semble impossible de s’ennuyer…

 

La vie du quartier :

Voilà bien un quartier où l’on a envie d’être toujours dehors, tant les rues fourmillent d’enseignes. Un film récent à l’UGC Odéon ; une reprise à l’Action Christine ; un thé chez Mariage frères ; un livre (ou plusieurs !) chez Gibert ; une gourmande halte au Comptoir de l’Odéon, fer de lance de la bistronomie ; un verre aux Editeurs ou au Hibou ; un fier poisson à la Méditerranée, sous les fresque de Cocteau ; et même une étape par le légendaire restaurant Polidor, ou se pressent étudiants et artistes depuis le début du XXe siècle…

 

Incontournable :

Soyez patient et attendez devant ces grilles qui se trouvent au fond de la ravissante rue du Jardinet. Là, derrière, se cache la Cour de Rohan, l’un de plus beaux endroits de Paris : trois cours successives datant du XVIIe siècles, qui semblent une vue inchangé sur le Paris des mousquetaires. Merveilleux !

 


Négociateur : Anne La Clavière

+ 33 (0)1.45.55.79.00

+ 33 (0)6.15.83.14.71

alaclaviere@agencevarenne.fr

Vous avez une question sur ce bien ?