Quartier Ile-Saint-Louis

Paris 4e

Ile Saint Louis

L’île saint Louis est un miracle… Miracle architectural, car elle offre une harmonie unique au cœur de la capitale. Miracle urbain, car elle a conservé son unité malgré le passage du temps et les grands travaux qui ont si souvent modifié Paris.

Longeant les quais de Bourbon, d’Anjou, de Béthune et d’Orléans, on ne peut que se dire : « c’était ainsi avant… » On possède même ici une sorte de vue à pic sur le Paris du XVIIe siècle, avec cette magnifique suite d’hôtels particuliers, accolés les uns aux autres, dont les fenêtres possèdent l’une des plus belle vue qui se puisse être sur la Seine.

Mais l’île saint Louis ne se limite pas au fleuve ! Les immeubles des rues St-Louis-en-l’île, Le Regrattier, Boutarel ou Poulletier possèdent également cette noblesse intemporelle d’un Paris magique. Enfin l’extraordinaire Hotel Lambert, ancienne propriété des Rothschild restaurés à grand frais par son nouveau maître, dont on attend enfin de connaître la façade.        

Ils sont bien nombreux ceux qui rêvaient de vivre ici, et y sont parvenus : Francis Carco, René Cassin, Philippe de Champaigne, Georges Pompidou, Camille Claudel, Marie Curie, Honoré Daumier, Louis Le Vau… Aujourd’hui, les célébrités sont encore là, mais très discrètes, trop heureuses de faire partie de ce club insulaire. Tout est si doux, sur l’ile Saint Louis. Comme si un halo de tendresse vous protégeait des éclats de la ville. 

 

La vie du quartier :

La rue St-Louis-en-l’île est comme la voie centrale d’une village : tout s’y trouve, côte à côte, en rangs d’oignons. Il y a surtout l’excellente boucherie Gardil, qui fait le miel des amateurs de belles viandes, lesquels traversent parfois Paris pour venir s’y approvisionner ici. Autre gourmandise nécessaire de l’île saint Louis : les sorbets légendaires de la maison Bertillon, qui fournissent tous les restaurants du quartiers et enchantent petits et grands depuis des années. 

 

Incontournable :

Passer acheter un sorbet orange sanguine chez Bertillon, puis aller le déguster en regardant le soleil se coucher derrière l’immense dentelle de Notre Dame, depuis la ravissante place Louis Aragon, en proue de l’île : une certaine idée du paradis.  


Contacter l'agence du 8e